Génération 70, une Tranche de Vie racontée par Edelweiss ! Edelweiss, Génération 70
 Plan du site
Tranche de vieTranche de vie

Accueil > Société > Des Hommes et des Femmes >

Dianna SpenserDianna Spenser

Diana Spenser, princesse de Galles

Diana Spencer, la princesse de Galles (Diana Frances Mountbatten-Windsor, née Spencer) (1er juillet 1961 à Sandringham, en Angleterre – 31 août 1997 à Paris), fut la première femme de Son Altesse Royale, Charles, prince de Galles. De son mariage, le 29 juillet 1981 jusqu’à son divorce en 1996, elle était Son Altesse Royale la princesse de Galles et comtesse de Chester, duchesse de Cornouailles, duchesse de Rothesay, comtesse de Carrick, baronne de Renfrew, Dame des Îles, princesse d’Écosse, mais, avait comme titre, Son Altesse Royale, la princesse de Galles.

Elle est connue en tant que Lady Di, la presse l’appelait également Princesse Diana, bien que ce titre soit usurpé car réservé aux princesses de sang. Bien qu’elle soit connue pour ses actions de bienfaisance, son mariage à scandale a terni ses tentatives philanthropiques. Ses accusations acerbes d’adultère, de cruauté mentale et sa détresse émotionnelle fascinèrent le monde pendant les années 1980 et les années 1990, inspirant les biographies, les articles de journaux, et les films de télévision.

De ses fiançailles avec le Prince de Galles en 1981 jusqu’à sa mort en 1997 lors d’un accident de voiture controversé à Paris, Diana fut la femme la plus célèbre du monde, la célébrité féminine prééminente de sa génération, une figure emblématique de la mode, idéal de la beauté féminine, admirée et imitée pour son rôle dans la lutte contre le sida et sa campagne internationale contre les mines anti-personnel. Pour ses admirateurs, Diana, était un modèle – après sa mort, il a même été question d’en faire une sainte – alors que ceux qui l’avaient critiquée trouvaient sa vie édifiante.

Sa jeunesse

L’honorable Diana Frances Spencer est la fille cadette d’Edward Spencer (1924 - 1992), vicomte Althorp et de sa première femme l’honorable Frances Burke Roche (1936 - 2004). En partie d’origine américaine par son arrière grand-mère, (l’héritière américaine Frances Work), elle était aussi une descendante de Charles Ier d’Angleterre. Pendant le divorce acrimonieux de ses parents pour une question de l’adultère de la vicomtesse avec l’héritier d’une fortune de papier peint, Peter Shand Kydd, la mère de Diana poursuivit son mari en justice pour la garde de Diana et de son frère.

À la mort de son grand-père paternel, Albert Spencer, le 7e comte Spencer, en 1975, le père de Diana devint le 8e comte Spencer, elle acquit le titre de courtoisie de Lady Diana Spencer. Un an plus tard, après avoir été nommé l’autre parti dans le divorce de Raine, comtesse de Dartmouth et le comte de Dartmouth, le comte Spencer se maria avec la comtesse, la fille unique de la romancière Barbara Cartland. Diana fit des études médiocres à Riddlesworth Hall à Norfolk et à West Heath School dans le Kent.

À 16 ans, elle étudia un bref moment à l’Institut Alpin Videmannette, une institution pour jeunes filles de bonne famille à Rougemont, en Suisse. Elle avait des talents de pianiste, était excellente en sport et songeait à être danseuse.

Mariage et famille

La famille de Diana, les Spencer, a été proche de la famille royale britannique pendant des décennies. Sa grand-mère maternelle, la douairière Lady Fermoy était une amie de longue date de la reine mère et le Prince de Galles a eu une brève liaison avec Sarah Spencer, la sœur aînée de Diana pendant les années 1970. Les amours du prince ont toujours été le sujet de prédilection de la presse qui lui a prêté de nombreuses liaisons. Vers ses trente cinq ans, il fut quasiment sommé de se marier.

Pour satisfaire sa famille et ses conseillers, surtout son grand-oncle, Lord Mountbatten, une éventuelle fiancée devait être d’extraction aristocratique, célibataire et, de préférence, vierge et protestante. Diana répondait à toutes ces exigences. Une précédente liaison du Prince, (plus tard, sa deuxième femme), Camilla Parker Bowles l’aida à choisir, comme future épouse, Diana Spencer, âgée de dix-neuf ans et assistante au jardin d’enfants ’Young England’ à Knightsbridge. Buckingham Palace annonça les fiançailles le 24 février 1981. Lord Mountbatten avait rejeté Camilla Parker Bowles en raison de son âge (elle est l’aînée du prince de 16 mois), de son expérience de la vie et de son absence de sang suffisamment aristocratique.



RSS 2.0 [?]

Espace privé

Plan du site

Mentions Légales

Site réalisé avec SPIP
Squelettes j4k 1.9