Génération 70, une Tranche de Vie racontée par Edelweiss ! Edelweiss, Génération 70
 Plan du site
Tranche de vieTranche de vie

Accueil > Région Embrunaise > Lac de Serre Ponçon >

L’Eau ViveL'Eau Vive

L’eau Vive, de Guy Béart

 

Ma petite est comme l’eau, elle est comme l’eau vive
Elle court comme un ruisseau, que les enfants poursuivent
Courez, courez vite si vous le pouvez
Jamais, jamais vous ne la rattraperez

 

Lorsque chantent les pipeaux, lorsque danse l’eau vive
Elle mene les troupeaux, au pays des olives
Venez, venez, mes chevreaux, mes agnelets
Dans le laurier, le thym et le serpolet

 

Un jour que, sous les roseaux, sommeillait mon eau vive
Vinrent les gars du hameau pour l’emmener captive
Fermez, fermez votre cage à double cle
Entre vos doigts, l’eau vive s’envolera

 

Comme les petits bateaux, emportes par l’eau vive
Dans ses yeux les jouvenceaux voguent à la derive
Voguez, voguez demain vous accosterez
L’eau vive n’est pas encore à marier

 

Pourtant un matin nouveau à l’aube, mon eau vive
Viendra battre son trousseau, aux cailloux de la rive
Pleurez, pleurez, si je demeure esseulé
Le ruisselet, au large, s’en est allé.

Le film

Ce qui suit dévoile des moments clefs de l’intrigue.

Dans la vallée de la Durance en réaménagement à cause de la construction du barrage de Serre-Ponçon, la jeune Hortense, à la mort de son père, propriétaire terrien, hérite des 30 millions de francs que celui-ci a touché comme indemnité d’expropriation. Comme elle est encore mineure, elle va faire l’objet de la convoitise de différents membres de la famille qui vont user de tous les stratagèmes, de la séduction à la violence, pour essayer de s’approprier le magot. Mais Hortense, éprise de liberté comme l’eau vive de la Durance, glissera toujours entre leurs doigts pour trouver finalement l’accalmie auprès de son oncle chéri, le berger Simon…

Fiche technique

* Titre : L’Eau vive * Réalisation : François Villiers * Scénario : Jean Giono * Adaptation : Alain Allioux * Dialogues : Jean Giono * Musique : Guy Béart * Chanson : L’Eau vive, interprétée, écrite et composée par Guy Béart * Dates de tournage : 1956-1957 * Tournage extérieur : o Alpes-de-Haute-Provence : Barrage de Chaudanne, Le Lauzet-Ubaye o Hautes-Alpes : Gap, Serre-Ponçon o Bouches-du-Rhône : Plaine de la Crau * Genre : Comédie dramatique * Durée : 96 minutes * Date de sortie : 13 juin 1958



RSS 2.0 [?]

Espace privé

Plan du site

Mentions Légales

Site réalisé avec SPIP
Squelettes j4k 1.9