Génération 70, une Tranche de Vie racontée par Edelweiss ! Edelweiss, Génération 70
 Plan du site
Tranche de vieTranche de vie

Accueil > Ballades Régionales > Provence Alpes Côte d’Azur > Alpes de Haute Provence >

Le Petit Train des PignesLe Petit Train des Pignes

TRAIN DES PIGNES

(Article non finalisé)

Caractéristiques de la ligne

La ligne Nice Digne est à voie métrique. Elle comprend 517 alignements d’une longueur de 91,543 km (61%) et 536 courbes d’une longueur de 58,504 km (39%).

Le profil est de 17,924 km en palier et de 132,120 km de déclivités.

27 tunnels de 10,936 km au total. Les quartes principaux sont :

Dépôt de Puget-Théniers

Les seules installations concernent donc le dépôt, implanté à Puget-Théniers à 60 km de Nice. Sur un terrain loué au syndicat concessionnaire de la ligne ont été posées toutes les voies nécessaires au garage et à l’entretien du matériel. Les rails et aiguillages ont été mis à disposition par la société exploitante, L’association s’étant chargée de la fourniture des traverses et du ballast, ainsi que de la pose des voies.

Un pont tournant de 10,50 m a été remis en service, de même que le quai à charbon.

Les bâtiments sont au nombre de deux :

  • La remise à locomotives, datant de l’origine de la ligne en 1892, a dû subir d’importants travaux : toiture, portes, installations électriques et hydrauliques, aménagement de locaux à outillage et d’hébergement pour le personnel.
  • Un hangar à voitures, construit à neuf en structures métalliques, permet le remisage à l’abri de cinq à six voitures. Cet investissement est très important avec des véhicules anciens à caisse en bois, qui se dégradent rapidement à l’air libre car le secteur de Puget-Théniers est soumis à de très hautes températures en été, à l’humidité, au gel et à la neige en hiver.

Le train à vapeur circule normalement de trois à quatre dimanches par mois, du début mai à la mi-octobre, soit une vingtaine de journées de circulation régulières sur une section intermédiaire de la ligne, entre les gares de Puget-Théniers et Annot (20 km). Ce parcours a été choisi en fonction de plusieurs éléments :

  • sa situation, à une soixantaine de kilomètres dans l’arrière-pays de Nice, permet un accès facile depuis les villes du littoral, suffisamment bref pour que le parcours d’approche ne paraisse pas fastidieux mais en même temps suffisamment éloigné pour offrir au touriste le dépaysement attendu.
  • son attrait touristique, dû au caractère montagnard de la région traversée, à l’intérêt propre au trajet ferroviaire (nombreux tunnels et viaducs), au pittoresque des villages rencontrés, et enfin à la bonne capacité d’accueil du terminus (buffet, restaurants et commerces).

Le trajet de 20 km du train à vapeur est parcouru en une heure environ, y compris deux arrêts intermédiaires d’une dizaine de minutes chacun qui permettent aux voyageurs de photographier la locomotive. L’arrivée au terminus a lieu à midi et laisse plus de trois heures et demie pour se restaurer et visiter le village avant le retour.

Au-delà de ce parcours habituel, le train à vapeur circule au moins une fois par an sur les autres sections de la ligne, de Nice à Puget-Théniers (60 km) ou de Puget-Théniers à Digne (90 km). Malgré leur intérêt, les sorties de cette dernière catégorie gardent un caractère exceptionnel car les contraintes techniques (ravitaillement en eau et combustible, croisement des trains réguliers) nécessitent des temps de parcours très longs, de quatre, voire six heures, dissuasifs pour la clientèle touristique moyenne. Elles sont donc réservées avant tout aux amateurs ferroviaires et à des groupes particulièrement motives.

Enfin, le train à vapeur peut être mis en marche sur affrètement pour des agences de voyages, des Comités d’entreprises, des congrès, des mariages, des sorties scolaires, des groupes de retraités. Il circule alors selon des dates et des horaires adaptés à la demande du client. De même, il est parfois mis à la disposition de la télévision, du cinéma ou d’agences publicitaires pour des prises de vues. Ce type de prestation est techniquement contraignant mais procure un appoint de recettes non négligeable. En tenant compte des circulations régulières et spéciales, le train à vapeur parcourt en moyenne de 1000 à 1500 km par saison, entre mai et octobre.

Toutes fonctions concernant l’exploitation et l’entretien du train sont assurées par les bénévoles de l’association GECP. Parmi ses membres, environ 30 participent régulièrement à la circulation du train.



RSS 2.0 [?]

Espace privé

Plan du site

Mentions Légales

Site réalisé avec SPIP
Squelettes j4k 1.9