Génération 70, une Tranche de Vie racontée par Edelweiss ! Edelweiss, Génération 70
 Plan du site
Tranche de vieTranche de vie

Accueil > Société >

Les Années 70 en datesLes Années 70 en dates

1973

  • 27 janvier

Vietnam : signature des accords de Paris. Un accord de cessez-le-feu est signé à Paris entre les Etats-Unis et le Nord-Vietnam. L’action des négociateurs, Lê Duc Tho pour le Vietnam et Henry Kissinger pour l ’Amérique, met fin à 10 années de guerre. L’accord prévoit le retrait des forces américaines dans un délai de 60 jours. En échange de quoi, Hanoï s’engage à libérer tous ses prisonniers. Mais le problème vietnamien n’est pas réglé pour autant : si l’Amérique se retire du conflit, les communistes du Nord et les Sud-Vietnamiens continueront à s’affronter jusqu’à la défaite du Sud, en 1975.

  • 27 mars

Brando refuse l’Oscar. Pour la deuxième fois de sa carrière Marlon Brando reçoit l’Oscar d’interprétation pour son rôle dans "Le Parrain" de Francis Ford Coppola. L’acteur refuse de se rendre à Hollywood pour recevoir son prix et envoie en son nom une jeune indienne Apache nommée Petite Plume. Elle annoncera devant le tout-Hollywood que Brando "refuse cet honneur à cause du traitement réservé aux indiens dans les films, à la télévision et à Wounded Knee." Depuis le début du mois, la ville de Wounded Knee dans le Dakota du Sud est occupée par des Sioux qui réclament une amélioration de leurs conditions de vie dans les réserves.

  • 29 mars

Les derniers GI quittent le Vietnam. Le dernier marine rentre aux Etats-Unis tandis que le gouvernement d’Hanoï libère les prisonniers de guerre américains. Conformément aux accords de paix signés à Paris le 27 janvier, les forces américaines disposaient de 60 jours pour se retirer du Sud Vietnam.

  • 8 avril

Mort de Picasso. L’artiste espagnol meurt à 91 ans dans sa propriété de Mougins dans les Alpes-Maritimes. De son vrai nom Pablo Ruiz Blasco, Picasso est à la fois peintre, sculpteur, graveur et céramiste. Enfant prodige, il réalise ses premières oeuvres à l’âge de 8 ans. Venu en France au début du siècle, il deviendra le chef de file du mouvement cubiste avec son ami Georges Braque. Doté d’une exceptionnelle soif de créativité, il touche à tous les courants picturaux du XXème siècle, surréalisme, expressionnisme ou néo-classicisme, pour devenir un des maîtres incontestés de l’art moderne.

  • 14 avril

Un Tournoi des Cinq Nations avec… cinq vainqueurs. Le tournoi se clôt sur le match France-Irlande, mais la victoire des Irlandais ne leur donnera pas d’avantage dans la compétition. En effet, toutes les équipes cumulent un total de quatre points, soit deux victoires chacune. Ainsi, c’est l’égalité parfaite… Le tournoi s’achève sans vainqueurs ni perdants.

  • 18 avril

Lancement de Libération. Le 1er numéro du quotidien de gauche Libération est publié sous la direction de Jean-Paul Sartre et Serge July. Original par son mode de gestion (égalité pour tout le personnel) et sa ligne rédactionnelle ("l’indépendance à tout prix"), il sera vite confronté à de graves problèmes financiers et d’organisation. Il fermera en 1981 et réapparaîtra quelques mois plus tard, modernisé mais plus classique. Libération bénéficie aujourd’hui d’une diffusion de près de 170 000 exemplaires.

  • 25 avril

Inauguration du périphérique de Paris. Le boulevard périphérique parisien est inauguré par le Premier ministre Pierre Messmer. 17 ans après le début des travaux et 13 ans après l’ouverture du 1er tronçon, les automobilistes peuvent désormais faire le tour de Paris en 35,5 kilomètres. Aux usagers et aux urbanistes qui critiquent le projet, le président George Pompidou fera simplement remarquer : "les Français aiment la bagnole".

  • 17 mai

La Grande Bouffe à Cannes. Le film du réalisateur italien Marco Ferreri fait scandale lors de sa présentation au Festival de Cannes. Il dénonce en effet cette mystique de la "bouffe" si chère aux Français par des scènes scatologiques. Mastroianni, Noiret, Piccoli et Tognazzi jouent le rôle de quatre amis réunis dans une villa parisienne pour un banquet fatal. "La Grande Bouffe" recevra le Prix de la Critique Internationale, ex-aequo avec "La maman et la putain" de Jean Eustache, autre film qui choquera la Croisette.



RSS 2.0 [?]

Espace privé

Plan du site

Mentions Légales

Site réalisé avec SPIP
Squelettes j4k 1.9